Après une sleeve gastrectomie, il faut faire un contrôle régulier. La surveillance sur le plan psychologique et nutritionnel est très importante. La sleeve, qui est la chirurgie de l’obésité la plus pratiquée de nos jours, sert à éliminer une partie de l’estomac pour réduire ses capacités à accueillir une grande quantité d’aliments.

 

Après une sleeve gastrectomie tunisie

L’opération réduit également le taux de l’hormone de la faim (la ghréline) ce qui entraine une sensation de satiété. Le patient perd les ¾ de sa surcharge pondérale à la fin de la première année.

Toutefois, l’insuffisance de la prise en compte des facteurs psychologiques avant et après une sleeve gastrectomie peut rendre moins efficace le résultat du traitement chirurgical. Voilà pourquoi les chirurgiens bariatriques insistent sur l’importance du suivi psychologique après une sleeve ou après n’importe quelle autre chirurgie de l’obésité (bypass ou gastroplastie).

L’état mental du patient après une sleeve gastrectomie

Faute de suivi psychologique, le patient peut reprendre du poids après une sleeve gastrectomie.
Avant de passer sous le scalpel et de subir une chirurgie de réduction de l’estomac, il faut d’abord consulter un psychologue pour déterminer les causes psychologiques de la prise de poids : dépression, stress, deuil. Il faut aussi s’assurer qu’il est bien préparé à subir la chirurgie et qu’il sait bien que la perte du poids présente un véritable parcours de combattant : régime strict, frustrations, privations, pratique obligatoire d’une activité physique…

Le patient maigrit après une sleeve gastrectomie. Cependant, il peut constater que sa nouvelle image physique ne correspond pas à celle qu’il avait construite avant de décider de faire la chirurgie. De plus, la perte de l’enveloppe corporelle « protectrice » peut induire chez lui, un sentiment d’insécurité : il sent qu’il est devenu vulnérable face aux agressions du monde extérieur. La peur de reprendre des kilos après sa sleeve gastrectomie peut le rendre très angoissé.

Le rôle du psychologue consiste à l’aider à accepter son nouveau corps, à surmonter ses inquiétudes et à affronter ses déceptions.

Il est donc très important de comprendre que la chirurgie de l’obésité n’est qu’un point de départ pour maigrir. Le patient est l’acteur principal du projet. Il est appelé à dominer ses pulsations, à s’habituer à manger moins ainsi qu’à accepter sa nouvelle image physique et son nouveau quotidien. Consulter un spécialiste lui permet de se sentir mieux, de patienter, d’avoir du souffle pour continuer et d’atteindre finalement les objectifs de sa sleeve gastrectomie. Une bonne nouvelle pour les femmes : il est possible de tomber enceinte après une sleeve.