La chirurgie de l’obésité vise à protéger la santé avant tout. Elle réduit le risque d’attraper plusieurs maladies graves comme les troubles cardiovasculaires, l’hypertension et le diabète de type2. Après une année, le patient commence à apprécier le résultat de sa chirurgie réparatrice. Une importante quantité de la graisse disparait d’une manière définitive et le corps commence à prendre une nouvelle forme. Les répercussions physiques et psychologiques sont importantes.

Apres sleeve tunisie

Toutefois, la diminution de la surcharge pondérale notamment chez les individus qui n’ont pas une peau suffisamment élastique entraine un affaissement des tissus cutanés. Ce défaut inesthétique peut être réparé à l’aide d’une opération correctrice. Un remodelage complet de la silhouette permet au patient de se reconcilier avec son nouveau corps et de commencer une nouvelle vie. Tout devient moins compliqué…

Opérations esthétiques après une chirurgie de l’obésité

Chez certaines femmes, les seins s’affaissent à cause de la perte du volume graisseux. C’est ce qu’on appelle une ptôse mammaire. Chez d’autres, la masse glandulaire garde sa forme initiale : les seins restent toujours volumineux : la chirurgie bariatrique ne traite pas l’hypertrophie mammaire.

 

Pour réparer la forme d’une poitrine tombante (cas n°1) on propose à la patiente de faire un lifting des seins. L’opération n’est pas obligatoire. On l’indique pour des motivations esthétiques. La technique utilisée consiste à faire une transplantation de graisse autologue (un lipofilling des seins) ou une mise en place de prothèses mammaires en silicone.

 

Pour réduire la taille d’une poitrine excessivement volumineuse (cas n°2), on indique la réduction mammaire, une chirurgie réparatrice des seins qui vise à remodeler la glande mammaire, à supprimer la peau abîmée et à corriger la forme de la plaque  areolo-mamelonnaire.

En ce qui concerne les hommes, après une chirurgie de l’obésité, ils peuvent présenter une gynécomastie. Dans ce cas, on leur recommande, toujours pour des motivations esthétiques, de faire une opération correctrice de la poitrine.

Autres que les chirurgies mammaires d’autres interventions esthétiques peuvent être indiquées après une chirurgie de l’obésité ( après une sleeve gastrectomie par exemple) . La liposuccion pour diminuer le volume de la graisse rebelle, la plastie abdominale pour améliorer l’aspect du ventre, le lifting des fesses, le lifting des bras et le lifting des cuisses. On appelle l’opération correctrice qui combine toutes ces chirurgies de la silhouette : le bodylift. Le procédé peut être considéré comme un geste de chirurgie réparatrice. Les frais de la prise en charge à la clinique peuvent donc, être remboursés par l’assurance maladie.