Deux adultes sur trois et un enfant sur trois sont en surpoids ou obèses. Plus de 150 milliards d’euros sont consacrés par an aux USA, au Canada et au Royaume-Uni pour traiter les problèmes de santé liés à l’obésité. Il s’est avéré suite à des recherches scientifiques fiables que la croissante consommation des boissons sucrées est un facteur majeur de l’épidémie d’obésité.
Une canette de soda de 330 ml contient entre 20 à 28 morceaux de sucre et plus de 240 calories. Cependant, les gens qui boivent ce bonbon liquéfié ne se sentent pas aussi rassasiés comme s’ils avaient consommé les mêmes calories en mangeant de la nourriture solide.

Plan Marketing

Parallèlement, l’industrie des boissons gazeuses réfute agressivement les suggestions que ses produits et stratégie de marketing coalisent grièvement dans la propagation de l’épidémie d’obésité chez les enfants et les adolescents. Il est bien évident que la consommation de boissons gazeuses nuit à la santé et augmente le taux d’obésité.
De plus, les portions de boissons sont devenues considérablement beaucoup plus grandes au cours des 40 dernières années incitant ainsi les enfants et les adultes à en consommer encore plus, sans modération et à n’importe quel moment de la journée.

Preuves de nuisance

 


Par conséquent, les enfants et les jeunes consomment près de 11% de leur apport calorique quotidien simplement en buvant des soft drinks. Au fil du temps, les calories provenant des boissons sucrées dépassent les 60% chez les enfants pour atteindre les 91%.

Les personnes qui consomment régulièrement entre 1 et 2 boîtes de boissons sucrées par jour risquent de développer un diabète de type 2 que les personnes qui consomment occasionnellement de telles boissons. Toutefois, les risques sont encore plus grands chez les jeunes adultes.
De ce fait, il a été conclu que parmi les moyens de contrôler son poids, par réduire sa consommation en soda, boissons énergisantes, jus, ainsi que tous les produits buvables non frais. En outre, c’est une solution inoffensive qui peut épargner les gens qui sont en surpoids de recourir à d’autres méthodes plus agressives comme le pontage gastrique (bypass).